jeudi 8 décembre 2016

La philosophie comme théologie selon Augustin.





Le XIIIe siècle voit l’affirmation nette de la distinction entre philosophi et theologi. Il est cependant hâtif de surimposer cette distinction à des époques antérieures et à des textes des époques antérieures. En l’occurrence, elle ne peut être imposée aux textes d’Augustin. Certes l’édition des œuvres d’Augustin distingue entre textes dit philosophiques et textes dits théologiques, mais cette distinction ne peut en rien se réclamer des textes d’Augustin. Se demander si Augustin parle en philosophe ou en théologien, c’est aborder la pensée augustinienne à partir d’une distinction qui n’y aucune pertinence. Récemment, Jean-Luc Marion a prétendu dépasser le débat classique en affirmant qu’Augustin « ne se décide pas à admettre la distinction » de la philosophie et de la théologie » (Au lieu de soi,p.27).  Dans la même page, en référence à Heidegger, il soutient qu’Augustin « ignorait par avance une distinction que Heidegger tentait de discuter par après – la distinction entre philosophie et théologie ». Pour finir, il n’hésite pas à déclarer dans une prose heideggerienne : « Nous assumons l’hypothèse que saint Augustin ignore superbement la distinction entre philosophie et théologie, parce qu’il n’appartient pas à la métaphysique ». Dans son souci de faire échapper la pensée augustinienne à la « métaphysique » et donc, on s’en doute à « l’ontothéologie », Jean-Luc Marion n’est pas à une inconséquence près. 

Lire la suite sur : http://www.francoisloiret.com/single-post/2016/12/07/La-philosophie-comme-th%C3%A9ologie-selon-Augustin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire