dimanche 1 février 2015

Nietzsche et Hobbes sur la vérité.





De vérité et mensonge au sens extramoral de Nietzsche, ce qui a été très souvent retenu depuis 1970, c’est l’affirmation d’une métaphoricité générale que l’on a prétendu faire servir à l’idée selon laquelle il n’y aurait après tout que des interprétations d’interprétations en reprenant une formule de Montaigne dont on faisait un usage insensé puisque Montaigne s’emportait ici contre la multiplication des gloses. On a beaucoup moins retenu le nominalisme hérité de Hobbes qui habitait des critiques dont la pertinence peut laisser à désirer...

Lire la suite sur : 
http://www.francoisloiret.com/#!Nietzsche-et-Hobbes-sur-la-v%C3%A9rit%C3%A9/c1q8z/5572e7980cf2df2eae36a3b6

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire