mercredi 15 octobre 2014

Le premier comme couple.




Au commencement, il n’y a pas seulement le un, il y a aussi déjà le deux et sans le deux, il n’y aurait pas de succession au commencement.
Alors que nous avons hérité de la figure du premier homme sans avoir à la soutenir, Augustin est contraint de la soutenir contre ceux qui se réclament de la philosophie grecque et cette contrainte le pousse à  poser la question du premier dans sa radicalité...

La suite sur : 

www.francoisloiret.com/#!Le-risque-de-la-communaut%C3%A9-absolue-de-la-personne-finie-et-de-la-personne-infinie/c1q8z/555b5a6a0cf2487417431895

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire