vendredi 30 août 2013

L'art au delà de l'art III, l'autodissolution de l'art.





Le sacrifice de la beauté de la ligne permet à l’art d’accueillir tout ce que cette beauté excluait, non seulement la détresse du fini, mais aussi la prose du monde. L’art romantique n’est pas du tout...

La suite sur : 

http://www.francoisloiret.com/#!Lart-au-del%C3%A0-de-lart-III-lautodissolution-de-lart/c1q8z/555cb2510cf23d0164ac477a

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire