vendredi 30 août 2013

La philosophie kitsch.





Hermann Broch affirmait : « L’art Kitsch ne saurait naître ni subsister s’il n’existait pas l’homme du Kitsch, l’homme qui aime celui-ci, qui comme producteur veut en fabriquer et comme consommateur est prêt à en acheter et même à le payer à bon prix » (Quelques remarques à propos de l’art Kitsch, p.311). On pourrait se demander si le Kitsch dont Broch voit la présence dans l’architecture, la musique, la peinture, la littérature en général, ne serait pas aussi extensible à la philosophie...

La suite sur : 

http://www.francoisloiret.com/#!La-philosophie-kitsch/c1q8z/556192230cf23d0164b8e9e7

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire