vendredi 30 août 2013

Duns Scot et l'horror voluntati







Contrairement aux gigantomachies construites a posteriori, Thomas d’Aquin ne fût pas l’interlocuteur ni l’adversaire de Duns Scot. Les adversaires de Duns Scot sont au sens général les « philosophes », entendons par là Aristote, Avicenne et Averroès, mais le terme « philosophes » vise aussi...

La suite sur : 

http://www.francoisloiret.com/#!Duns-Scot-et-lhorror-voluntati/c1q8z/556ef2070cf219f177223f76

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire