vendredi 30 août 2013

Duns Scot : de l'échange marchand, Ordinatio IV d.15, q.2.





22 Ce qui suit porte sur l’échange marchand dans lequel celui qui échange entend commercer la chose qu’il a acquise  parce qu’il ne l’a pas acheté pour son usage, mais pour la vendre, et même pour la vendre cher. Cette transaction est appelée monétaire ou lucrative. A ce sujet, j’ajoute deux règles à celles que j’ai déjà établies au sujet du juste et de l’injuste...

La suite sur : 

http://www.francoisloiret.com/#!Duns-Scot-De-l%C3%A9change-marchand-Ordinatio-IV-d15-q2/c1q8z/5564815d0cf21fee13b6f8d8

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire